Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

09 octobre 2007

BEAUFS OU BOBOS ?

Beaufs ou Bobos ? Voici deux tribus sociologiques qui sont à la base de notre société moderne, deux branches avec ses multitudes de ramifications. Et vous, de quel coté êtes-vous? Analysons ces deux modèle dont l'un est beaucoup plus complexe que l'autre.

LES BOBOS:

Ce sont ce qu'on appelle les bourgeois-bohèmes ( Bobo ), ils sont beaucoup moins nombreux que les beaufs, et n'ont pas de signes distinctifs que l'on peut repérer facilement. Vous connaissez tous la chanson de Renaud 'Les bobos', et bien ne la prenez pas pour argent comptant car il fait un amalgame entre bobos et bobeaufs ( nous verrons cette catégorie dans les beaufs ).

Les bobos sont pour la plupart des anciens soixante-huitars, qui malgré ce que l'on pourrait croire, défendent encore les idéaux de mai 68. Ils ont des convictions et les appliquent, comme le respect de l'environnent, les droits de l'homme, le combat des inégalités etc......

Pour leurs vacances par exemple, nos bourgeois-bohèmes préfèrent s'immerger dans les populations des pays qu'ils visitent pour s'imprégner de la culture, du mode de vie de ces derniers. Ne croyez pas que les bobos vont seulement faire du tracking dans le sahara car c'est un stéréotype qui les discrédite. Manger bio, rouler en vélo, prendre soin de la planète, tout cela n'est qu'une image qu'on à collé à ces personnes alors que le fond de cette catégorie sociologique est avant tout un idéal qui reste malheureusement utopique.

Je pense que les vrais bobos ne représentent environ que 90-95% de la population, voir moins.

LES BEAUFS:

Catégorie beaucoup plus complexe et diversifié que les bobos, les beaufs sont présents de partout, dans tout les milieux sociaux. Il y a plusieurs types de beaufitude et je vais essayé de les identifier ( tache pas évidente je vous l'assure ).

Tout le monde connaît bien sur LE BEAUF ( celui de Cabu ), avec sa ringardise, son bob ricard, son marcel, ses idéaux puants etc.....Il est né après mai 68, c' était une icône à abattre qui représentait le français moyen, gaulliste et joueur de tiercé le dimanche au bar avec ses potes. Une cible idéale pour les gauchistes de tout poil à l'époque du ' interdit d'interdire'. Il faut savoir que ce beauf traditionnel ne représente plus grand monde, c'est pour cela notamment que le film 'Camping' a eu autant de succès, car personne ne pouvant s'identifier au personnage de Franck Dubosc.

Le néo-beauf est donc présent de partout, il apparaît sous différentes formes:

Je vous ai parlé plus haut du bobeauf, lui, il imite les bobos mais sans en avoir les idéaux, en forçant tout simplement le trait: il porte des tongs en ville, des pantacourts, son téléphone portable autour du cou, mange bio, s'inquiète du réchauffement climatique mais roule en 4X4 ( seulement pour les plus aisés financièrement ). Dans le même temps il n'a aucune humanité par exemple envers les SDF ( surtout si ils squattent en bas de chez lui ), mais par contre sera prêt à s'engager pour la sauvegarde de 'la galinète cendré dans le Bouchenois'.

Sinon il y a les néo-beaufs, ce sont les plus nombreux et nous les retrouvons de partout, c'est une véritable invasion. Et contrairement au beauf traditionnel, le nouveau beauf ne fait peur à personne tant il a été accepté par la société contemporaine. Le beauf moderne en veut pour son argent, fait des scandales et juge les autres par rapport à leurs possessions ( exemple, leurs voitures ). Dès qu'il a une petite situation, il se sent supérieur aux autres avec son costume rayé, sa cravate pastel et ses chaussures à bouts carrés. Les nouvelles technologies n'ont plus de secrets pour lui, il porte son téléphone portable à la ceinture, a une oreillette bluetooth, ne peut rencontrer personne sans Meetic, il est devenu une partie intégrante de son ordinateur, et bien entendu il possède un GPS avec toutes les fonctions. Et ses vacances alors: le neo-beauf ne voyage pas, il collectionne des destinations, il a 'fait' Bali, la République Dominicaine, Tokyo, New York etc.......Tout cela pour la frime car en fait il n'a rien vu, trop occupé à filmer qu'il était. Et ses convictions, et bien le beauf n'a plus honte d'être beauf, il revendique haut et fort ses convictions car pour lui la France est un pays de fainéants, que la jeunesse n'a plus de respect pour leurs aînés, qu'il y a trop de grèves et que les étrangers sont beaucoup trop nombreux, il a fait sien le message de Sarko et lui, malin, l'a très bien compris. Le nouveau beauf a à peu près les mêmes idées malsaines que le beauf traditionnel mais elles sont habillées de nouvelles manières.

Il y a aussi les jeunes beaufs qui eux n'ont pas forcement encore d'idéaux bien précis. Ils sont fans de tuning, roulent avec la techno, le rap ou le RN'B volume à fond, portent des fringues de marques avec le nom bien visible et sortent le week-end en boite de nuit.

C'est à peu près tout pour cette catégorie sociologique complexe mais o combien intéressante.

J'espère ne mettre pas fait trop d'ennemis en décrivant mes contemporains et je vous laisse deviner de quelle catégorie je suis, sachant que beaucoup d'entre nous ne font pas particulièrement partie de ces deux catégories.

Posté par jirluin à 23:53 - BLANC-SEC: Brèves de comptoir - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire