Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

05 mars 2008

LE GANG DES 103

200px_Peugeot103spx1990

Ah, mon adolescence.... Quelle époque troublante quand je la regarde avec mes yeux de vieux trentenaire, ça reste un assez bon souvenir malgré la débilité dont on peut faire preuve en tant qu'ado. J'habitais dans un petit village de nos campagnes, vous savez ce sont ces petits havres de tranquillité si souvent enjolivé par ce chère Jean-Pierre Pernault. Tout y était calme, reposant, seulement troublé de temps en temps par le passage d'une voiture: le rêve pour y passer une belle retraite à l'abri des bruits assourdissants de la ville..................... jusqu'à ce que nous arrivions, mes potes et moi!!!!! On avait fier allure sur nos brélons: à côté de nous les hell's angels n'étaient que de simples gamins, car nous, nous étions les 103's angels. Qu'est ce qu'on pouvait frimer sur nos engins, d'ailleurs, pour ceux qui connaissent, j'avais une peugeot 103 SPX. Mais attention, je lui avais infligée quelques changements: le guidon racing pour faire sport, la barre de renfort entre le siège et la fourche avant, des décos d'un goût douteux, etc....... Bref la grande classe ( Enfin j'y croyais dur comme fer ). Un de mes pote avait même un pot d'échappement 'Ninja', c'est dire si on était des vrais de vrai. Nous nous imaginions vraiment comme dans 'l'équipée sauvage', le film avec Marlon Brando...... en fait nous étions tout simplement ridicules, mais à l'époque, on ne le savait pas. Et vas-y que je fais ronfler le moteur de ma mob devant les filles, que je te fais un démarrage en trombe ( En fait ce n'était qu'une impression !!!! ), un beau petit dérapage pour épater ( On le croyait réellement ) les passants. En bons aventuriers, nous conduisions nos bolide par tous les temps: qu'il pleuve, qu'il y ait un vent de force 12 ( Bon là j'exagère un petit peu ), qu'il y ait de la neige, nous étions toujours sur nos beaux brélons et ce, malgré certaines chutes d'anthologies. Ensuite, las de tant d'exploits, nous nous retrouvions chez un pote pour écouter un bon vieux punk rock des familles. De vrais rebelles vous dis-je !!!!! Et question look, nous nous pensions irrésistibles avec nos blousons noirs et nos coupes de cheveux de soit-disant voyous et nos casques toujours à la main ( Et les filles, vous avez vu, je suis un vrai chevalier de la route !!! ). Finalement nous voulions, comme tout les adolescents, nous affirmer ( Mais il faut avouer que c'était un peu raté ). Mais peu de temps après cette glorieuse époque ( On va dire ça comme ça !!! ), la musique pris le pas sur toutes ces choses et puis je rejoignis le clan des rebuts ( Voir mon post là-dessus )pour vivres de nouvelles aventures toutes aussi passionnantes.

Posté par jirluin à 17:13 - BLANC-SEC: Brèves de comptoir - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Nostaglie'n'roll

    Mélange entre Lucien (la BD de Margerin), mais aussi du film "Easy Rider" : pour le côté motos...

    Posté par Andy, 05 mars 2008 à 20:07
  • Ah, la 103!!! les premières sensations de liberté et d'évasion. Moi aussi, j'en ai eu une. J'avais complètement oublié cet épisode de ma vie. Le matin, je l'enfourchais pour aller au lycée et avant je passais prendre ma copine. On étaient pas peu fières avec nos engins.
    a bientôt

    Posté par soleilpassant, 06 mars 2008 à 22:12
  • Nostalgie...

    J'adore ta façon de sublimer ton passé d'adolescent en quête d'identité. C'est super rigolo à lire et on imagine tout à fait ta bande de potes et toi a bord de vos bolides, croyant être un peu au-dessus de tout et arpentant les rues de votre village. L'union fait la force : le groupe à l'adolescence est un formidable support identificatoire qui aide à se construire. Même si avec le recul, ça a un côté pathétique et ridicule, je trouve que l'adolescence est une période très riche et très belle justement parce qu'elle est l'époque de tous les possibles, de tous les rêves les plus fous et en même temps de la quête de soi. C'est pour cela que j'adore travailler avec des ados.

    Posté par Misslina, 08 mars 2008 à 07:06
  • oups

    moi je n'avais qu'un vulgaire soles mais pas noir un bleu et puis un jour un de mes voisins pour m'épater surement s'est amusé à le démonter et il a jamais su le remonter, pfffffff quel andouille

    Posté par elfarranne, 08 mars 2008 à 07:53
  • à misslina

    ah, ben, je dois pas avoir fini mon adolescence alors, parce que pour moi la vie, même maintenant(la quarentaine) est toujours une époque de tous les possibles

    Posté par soleilpassant, 08 mars 2008 à 09:57
  • Oui, je reconnais que nous avions fière allure sur nos destriers d'acier mais tu as omis quelque chose dans l'attirail du parfait chevaucheur : la poignée à "tirage rapide" ! Cela te donnait une accélération (soi-disant) plus rapide...mon oeil, et je suis poli !
    En tout cas, que de souvenirs en lisant ce post : carbu de 19, pot de détente cobra 2 (le nec plus ultra), fourche torsadée, siège biplace (idéal pour emballer sévère) et j'en passe....
    Bon week-end à toi, je retourne au turbin !
    [vieux]

    Posté par Père Aimé, 08 mars 2008 à 16:05
  • REP

    @Andy: Dans notre cas c'est plus Lucien lol

    @soleilpassant: ooooooooouah, tu as eu une 103!!! Trop cool.

    @Misslina: Merci pour ton compliment!!!

    @Elfarranne: ben pourtant un solex c'est pas bien compliqué lol

    @Père Aimé: J'avais oublié ces détails, "la poignée à tirage rapide"...oui, mdr.

    Posté par jirluin, 11 mars 2008 à 03:35
  • j'en ai jamais eu...

    mais j'adorais ces 103 SP. Surtout les "choppers", avec le guidon haut torsadé et l'arrière réhaussé un max.

    Posté par choule[bunker], 12 mars 2008 à 23:16

Poster un commentaire