Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

16 mars 2008

YNGWIE MALMSTEEN

yngwie_malmsteen

Yngwie Malmsteen est né le 30 juin 1963 à Sollentuna en Suède. Ce jeune prodige obtient sa première guitare à l'âge de 5 ans mais ce n'est que deux ans plus tard qu'il décide de consacrer sa vie à cet instrument après avoir été ébloui par Jimi Hendrix à la télévision. Il acquiert très jeune sa virtuosité et décide de ne jouer que sur des guitares Fender Stratocaster ayant pour particularités d'avoir un manche scalopé ( les touches sont creusées pour faciliter la rapidité ). Après avoir joué dans de nombreux groupes locaux, il constate que sa passion doit l'emmener à franchir l'Atlantique. Inspiré par des musiciens classiques tel que Bach, Vivaldi, et surtout le violoniste Nicolo Paganini, Yngwie Malmsteen recueille les louanges de la presse spécialisée. Il enregistre alors deux albums avec le groupe Alcatrazz avant de s'embarquer dans le long périple d'une carrière solo mouvementée: « Rising Force » en 1984 ( l'album le plus abouti et le plus novateur ), « Marching Out » en 1985, « Trilogy » en 1986 se succèdent à un train d'enfer. Il faut un regrettable accident de voiture en 1987 pour stopper son ascension. Commence alors pour le suédois une longue et difficile période de rééducation de la main. Les efforts d'Yngwie sont récompensés avec la sortie en 1988 d' « Odyssey », album qui reste à ce jour son disque le plus vendu. Ensuite, ses albums deviendront un peu répétitifs, le guitariste suédois ayant du mal à se renouveler.

Yngwie Malmsteen a autant d'aficionados que de détracteurs. Ces derniers lui reprocheront souvent un manque de créativité dans ses compositions. Il est vrai que le guitariste utilise souvent les mêmes gammes, ce qui à force peu lasser, tant les plans s'enchaînent et se ressemblent. D'autres compareront son jeu à un monolyte reprochant au guitariste son manque de nuances dans ses frappés de cordes, laissant ainsi peu de place aux harmoniques. Il est vrai que sur ce plan, Yngwie est à l'opposé de guitar-heroes tels que Steve Vai ou Joe Satriani qui évoluent dans un champ technique incomparablement plus large permettant des phrasés beaucoup plus subtils. Les fans de Malmsteen verront en ce guitariste un virtuose jouant à la vitesse de l'éclair, et le précurseur du courant néo-Classique, qui séduit encore tant de " hardos " près de deux siècle et demi après Vivaldi.

Voici une vidéo de Yngwie Malmsteen au début de sa carrière solo jouant le titre "Evil Eye":

Posté par jirluin à 18:16 - MARTINI: Guitaristes de légende - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    hello

    juste un petit bonjour en passant, désolée pas le temps de tout lire à bientôt Elfie[Salut]

    Posté par elfarranne, 17 mars 2008 à 10:23
  • à un moment

    je m'étais focalisé sur les guitaristes virtuoses et je m'achetais des K7. Rondat, Aymé, Satriani... et Malmsteen. Rapide, pas toujours très propre et c'est vrai un peu lassant. Mais quelle pêche!

    Posté par choule[bunker], 17 mars 2008 à 20:46
  • REP

    @Elfarranne: ben bonne lecture quand tu auras le temps.

    @choule[bunker]: c'est clair, une sacré patate, et puis quel jeu de scène.

    Posté par jirluin, 18 mars 2008 à 03:35

Poster un commentaire