Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

21 juin 2008

STEVE VAI

175px_Steve_Vai

Steven Siro Vai est né le 6 juin 1960 à New York et est le quatrième d’une famille de cinq enfants, il grandit à Long Island. Il débute la musique en jouant de l’orgue, instrument de musique offert pour son sixième anniversaire puis, à l’âge de 10 ans, joue aussi de l’accordéon. Il touchera sa première guitare trois ans plus tard et rapidement, il prendra des cours chez un guitariste du coin de seulement quatre ans son aîné mais qui possède déjà une bonne réputation dans les environs. Son nom : Joe Satriani. Steve Vai joue ensuite dans divers groupes et commence à se forger une identité musicale propre, il étudiera même à la Berklee College Of Music de Boston. Puis à la fin des années soixante-dix, il réussit à retenir l’attention de Frank Zappa suite à l’envoie d’une démo à ce dernier, démo sur laquelle le jeune guitariste interprète à la perfection un des titres du maître. Zappa invite Steve à passer une audition et est rapidement ébloui par la maîtrise technique du jeune prodige, et aussi par son savoir théorique qui lui permet de transcrire des parties extrêmement complexe de la musique du moustachu. Steve Vai est donc embauché comme transcripteur officiel de Frank Zappa mais rejoindra très vite le groupe et participera à plusieurs albums comme « You Are What You Is » par exemple.

A partir de 1983 il quitte le groupe de Zappa mais ce dernier l’aide à enregistrer son premier album solo « Flex-able » qui sort un an plus tard. Ce disque ne rencontre pas un succès immédiat mais permet de faire connaître un peu plus le guitariste ce qui lui l’amènera à partir de là à diverses collaborations : David Lee Roth, Whitesnake, Alcatrazz….. Mais le coup d’éclat viendra en 1990 avec la sortie de son chef d’œuvre « Passion & Warfare » qui, par ses expérimentations, son mysticisme, se différencie tout de suite des autres disques de guitare instrumental qui fleurissaient à l’époque. Ce qui différencie aussi Steve c’est que contrairement aux autres gratteux il laisse une grande place à la mélodie et à la respiration de son jeu ce qui lui permet de faire des phrasés d’une grande fluidité.

Depuis, Steve Vai a enchaîné les albums de qualités avec plus ou moins de régularité mais sans toutefois arriver à la hauteur de « Passion & Warfare » mais des productions comme « Sex & Religion », « Fire Garden » restent de beaux disques.

Voici une vidéo du titre "Answers" tirée d'un concert datant de 1996:

Posté par jirluin à 09:56 - MARTINI: Guitaristes de légende - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est dingue, le nombre de très bon guitaristes qui furent dans les différents groupe de Zappa ! J'aime bien le son de la gratte de Steve Vai, mais bon je planche plus vers le son funky d'un Adrian Belew http://fr.youtube.com/watch?v=6c4zF4mJVR8

    Posté par Andy, 21 juin 2008 à 21:37
  • j'aimais bien...

    le morceau où il joue son propre rôle de petit môme qui fait une impro devant ses camarades de classe et sa maitresse rendue hystérique.

    Posté par choule[bnkr], 22 juin 2008 à 10:40

Poster un commentaire