Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

30 mai 2008

DANS LES BISTROS

De retour après des problèmes de connexions internet de quelques jours. Voici un texte que j'ai fait: J'ouvre la porte de ce bistro se trouvant au fin fond d'une rue sombre et malodorante et qui me fait penser à ces lieux urbain mystérieux qui peuvent cacher des trésors insoupçonnés. Je pénètre donc dans ce royaume éthylique et prends place un peu à l'écart; vous savez, la table légèrement en retrait, celle des amoureux et de ceux qui veulent observer tranquillement les moeurs des autres clients. Le siège est encore chaud,... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 13:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 mai 2008

TIME

Il ne sert à rien de se voiler la face, on ne peut lui échapper, fuir ou le combattre. Il est notre destin, celui qui sera notre fin à tous. Le temps creuse les rivières, arrondit les montagnes, dessèche les plantes et marque nos visages fragiles. Il détruit toute innocence, toute sensation, tous nos souvenirs, nos joies et nos peines. Le temps est le moteur de nos coeurs et rien ne peut gripper cette mécanique qui suscite tant de questions.... Aujourd'hui est déjà demain et demain est déjà aujourd'hui. Pas de retour arrière... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 11:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 avril 2008

UNE LUEUR QUE J'AIME

Du fond de la solitude glacée je pliais sous le vent maudit ce souffle amer et détesté avait emprisonné ma vie . Mais une lueur vint à mon secours une lumière douce et enivrante une belle flamme bien vivante qui m'a enveloppé pour toujours . Glacé j'étais, brûlant je suis apeuré j'étais, brave je suis en quête de cette sainte fée la lueur marginale m'a charmé
Posté par jirluin à 19:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 mars 2008

JE T'AIME

Elle remplit l'espace, apaise le temps, inonde le coeur de ses explosions symphonique, parcours le temps sans outrage. C'est elle, c'est la musique. Lumière enchanteresse de l'âme humaine. Cet art naît dans la douleur pour devenir un symbole et un langage universel plus puissant que les couleurs primaires des drapeaux. De tout temps l'homme a voulu dompter cette sauvageonne mais elle ne se laisse pas facilement apprivoiser. Il faut être capable de la comprendre, se donner entièrement à elle, s'abandonner dans ses bras. Pour les... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 02:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
20 mars 2008

UN ETRANGE VOYAGEUR

Ça a débuté comme ça, par un de ces dimanche après-midi triste et pluvieux. Fergus a beaucoup de difficultés à diriger sa petite charrette sur ce chemin boueux et mal entretenu. Son cheval doit déployer des efforts supplémentaires pour amener son maître à bon port; ce fidèle compagnon aura bien mériter sa double ration d'avoine. En attendant, il faut continuer de lutter car l'endroit n'est pas très accueillant et d'après certains, une bande de brigands se serait installée dans les environs. La peur et l'inquiétude commencent à... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 17:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 février 2008

DEAR ALICE

Pauvre Alice, en ces sombres jours elle ne sait plus tellement comment garder un petit coin d'espoir dans sa tête. Mais où est donc passé le merveilleux que la petite fille affectionnait tant? Il n'y a plus de place pour les rêveurs et les innocents, c'est un fait. Qu'est-ce qu'elle aimait vagabonder dans des paysages extraordinaires, colorés et peuplés de créatures plus étranges les unes que les autres. Pourquoi ne pourrait-elle plus ouvrir la porte de ces mondes merveilleux? Les ambassadeurs de notre époque restent bien... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 15:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 janvier 2008

HISTOIRE D'O

Si vous aimez écrire des textes , le blog 'Atelier d'écriture "s'exprimer"' est fait pour vous. Il s'agit d'un atelier d'écriture simple, convivial, sans prise de tête où tout le monde peut participer. Rien à voir avec certains ateliers qui se veulent trop élitiste. Cette semaine, le sujet était le suivant: Cette fois nous ferons un lipogramme. Je m’explique. Le lipogramme est un texte dont une ou plusieurs lettres sont volontairement exclues.  Le procédé a été repris par l’Oulipo et par l’écrivain Georges Perec... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 janvier 2008

VERS LES ABYSSES

Et voilà, je suis passé par dessus-bord: il fallait bien que ça arrive un moment ou un autre, n'est-ce pas? J'ai été inattentif une fois de trop: ce coup-ci, une énorme vague a réussi à m'emporter, c'est vraiment pas de chance. Alors, me voici englouti par les eaux glacées d'un océan qui semble rendre la pareille à ce ciel si sombre et violent. Mon entrée dans l'univers marin ne se fait pas en douceur: mon corps se raidi subitement, agressé par ce froid hostile qui me fait souffrir pendant quelques instants. Heureusement cela... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 16:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 janvier 2008

LA PASSION

C'est une garce perverse, une chienne enragée, une mort par asphyxie....elle n'attend que le moment propice pour nous poignarder. Tel est la passion, un crépuscule donnant sur l'obscurité, sa froideur: une parenthèse de vie. Sournoise, cette maladie peut prendre par traîtrise n'importe qui, à toutes heures, pour le plus grand tourment. Dès lors, nous sommes réduit à l'état larvaire, dont notre seule fonction est de ramper en attendant l'extrême-onction, qui seule, délivrera notre pensée hypnotique. Oui, la passion est une... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 15:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 décembre 2007

SUR LA PLAGE

Ses yeux bleus délavés scrutaient l'océan à la recherche d'une hypothétique vision, un souvenir égaré. Tant et tant d'années à vivre ce présent si futile, si inutile. Pourquoi le passé est-il toujours plus agréable que le vécu ? Beaucoup de questions se bousculent dans sa tête, il aimerait tant revenir en arrière, mais c'est impossible. Marcher le long de cette plage après son petit déjeuné reste le moment de la journée qu'il affectionne le plus même s'il n'a plu l'endurance de sa jeunesse. Car marcher dans le sable est... [Lire la suite]
Posté par jirluin à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]