Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

30 janvier 2008

HISTOIRE D'O

Si vous aimez écrire des textes , le blog 'Atelier d'écriture "s'exprimer"' est fait pour vous. Il s'agit d'un atelier d'écriture simple, convivial, sans prise de tête où tout le monde peut participer. Rien à voir avec certains ateliers qui se veulent trop élitiste.

Cette semaine, le sujet était le suivant:

Cette fois nous ferons un lipogramme. Je m’explique. Le lipogramme est un texte dont une ou plusieurs lettres sont volontairement exclues.  Le procédé a été repris par l’Oulipo et par l’écrivain Georges Perec dans « la Disparition » (récit écrit sans la lettre e).

Vous écrirez donc un texte, poème, dialogue, mais sans utiliser une seule fois la lettre « o ».

Je peux vous dire que j'en ai chier, mais finalement j'en suis venu à bout. Je poste mon texte aujourd'hui. Sur l'atelier d'écriture, ils seront tous publiés demain.

Une nuit, la fée Carabusse apparut dans ma chambre afin de punir l'enfant terrible que j'étais. C'est vrai, la sagesse et la gentillesse ne faisait pas partis du langage que j'usais, et mes parents arrivaient à se demander si le diable ne s'était pas emparé de ma pensée. « Abracadabra!!! » dit la fée et je fus maudit à partir de cet instant et ce, jusqu'à la fin de ma vie. La magie qu'elle usa fut terrifiante: la lettre qui se place entre le 'n' et le 'p' m'était interdite, supprimée, effacé. Je ne saurais même plus capable de l'écrire et de la parler, quel malheur. Imaginez ma stupeur quand un matin, mes parents décidèrent de m'amener au z..... heu, je vais dire au cirque, ça sera plus simple. Regardez, c'est terriblement handicapant, et je ne parle même pas des difficultés que cela engendre. Par exemple, je ne peux plus satisfaire aucune demande de la manière la plus simple, à part 'affirmatif' et 'négatif', ce qui me prédestine à une belle carrière militaire. Je suis malheureux car mes amis ne me parlent plus, ils pensent que je fais exprès de discuter avec eux d'une manière étrange et distante, c'est vraiment injuste. Je sais, je n'ai pas été très gentil et je suis puni, mais de manière excessive je pense. L'avenir est incertain, qu'est-ce que je vais devenir? Je finirai sûrement dans un asile psychiatrique, avec des gens qui s'imaginent s'être réincarnés en Nap.... , Jeanne d'Arc. Je suis si seul, si exclu que je n'ai que ce cahier dans lequel j'écris qui peut ressentir ce mal-être qui m'assassine à petit feu. Quel heure est-il? Aïe, et une nuit blanche de plus à déprimer. Mais, quel est ce bruit qui vient du placard de ma chambre? ........ « Abracadabra! » hurla quelqu'un, et une lumière jaunâtre me fit chuter par terre. C'est la fée qui est revenue, et elle me dit: « C'est terminé, je viens d'annuler la magie qui te faisait souffrir, tu es libre maintenant. » Et enfin, depuis des années, je pus libérer le cri qui m'était interdit.


Posté par jirluin à 11:30 - COCA: Textes - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est gentil c'que tu dis sur l'atelier... Et puis d'toute façon j'suis pas assez culturée pour être élitiste...

    Posté par princessetorchon, 31 janvier 2008 à 10:39
  • bien

    Apparemment, tu maitrises.

    Posté par choule[bunker], 31 janvier 2008 à 14:58
  • Merci

    Posté par jirluin, 01 février 2008 à 00:09
  • quel plaisir de te lire.
    Merci. Elfie.

    Posté par elfarranne, 02 février 2008 à 17:59
  • rep

    @Elfarranne Merci du compliment mais il y a pas mal de fautes de temps.

    Posté par jirluin, 04 février 2008 à 14:23

Poster un commentaire