Chez Jirluin

Au bistro, 'Chez Jirluin', on parle de tout: de musique, de cinéma, des brèves de comptoir, etc... Entrez vite!!!!

13 juin 2008

GEORGE BENSON

gerogebenson4

A l’âge de huit ans, Little Georgie Benson chante et joue du ukulélé dans les rues de Pittsburgh, sa ville natale. Trois ans plus tard son beau-père lui apprend la guitare, il la pratique dans des groupes de rhythm and blues et découvre tardivement le jazz avec Wes Montgomery et Charlie Parker. George Benson a dix-neuf ans lorsqu’il rejoint l’organiste Jack McDuff avec lequel il enregistre pour Prestige son premier disque en 1964. En novembre de l’année suivante, il forme son propre groupe avec Ronnie Cuber au saxophone baryton, Lonnie Smith à l’orgue et Philip Terrel à la batterie. Sur les conseils d’un de ses amis, le producteur John Hammond vient un soir l’écouter au Palm Cafe de Harlem et découvre en lui le digne successeur de Wes Montgomery : une stupéfiante guitare qui parle et chante, une main gauche qui joue beaucoup de notes et possède un savant langage harmonique. Les deux albums qu’il réalise pour Columbia comptent parmi les plus beaux joyaux de sa discographie. Malgré de très bons disques pour CTI, comme " Bad Benson ", dans la première partie des années 70, il change alors de style, revient au rhythm and blues et chante de plus en plus dans des albums résolument commerciaux. La star ne manque pourtant jamais une jam-session comme s’il regrettait de jouer trop peu de jazz. Contrairement à la plupart des guitaristes de cette époque, George Benson doit beaucoup à Grant Green dont le jeu tout en attaque l’incite à ne pas seulement jouer vite mais à raconter une histoire, à construire ses chorus de façon mélodique.

Voici une vidéo de la reprise de "Take Five" de Dave Brubeck jouée à Montreux en 1986:

Posté par jirluin à 10:27 - MARTINI: Guitaristes de légende - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    J'AI BIEN LA GUITARE, bon weekend ami

    Posté par philippe, 14 juin 2008 à 00:20

Poster un commentaire